Communiqué de l’ACEPP Nationale suite au décès d’un enfant en crèche lyonnaise.

A la suite du décès tragique d’une fillette de 11 mois survenu dernièrement dans une
crèche du groupe People and Baby, l’ensemble des professionnels, des parents du
réseau souhaite exprimer leur compassion à l’égard de sa famille et tout notre soutien
au lieu d’accueil.
Cet événement tragique :
● a provoqué, dans notre réseau Acepp, de très vives émotions, de l’effroi, de la
tristesse, de l’angoisse, de la colère ;
● interroge aujourd’hui de manière très violente la question des maltraitances sur
personnes vulnérables (les tout-petits) ;
● sera traité par la justice ; il est d’une telle complexité que beaucoup de
questions resteront sans réponse…


Nous avions cependant, lors de nos derniers communiqués, évoqué le malaise qui
s’étend dans notre réseau et des facteurs de risques qui le fragilisent :
● Approche gestionnaire qui engendre le sentiment de travailler à la chaîne, de
devoir remplir à tout prix ;
● Charges administratives sans cesse renouvelées et aujourd’hui l’application de
la réglementation NORMA ;
● Crise sanitaire liées au COVID et nécessité de devoir s’adapter en permanence ;
● Épuisement des professionnels et sentiment de perte de sens ;
● Pénurie de professionnels et grande difficulté pour recruter.


Il s’agit clairement pour nous, d’une crise conjoncturelle qui débouche sur une crise
structurelle qui n’est pas sans rappeler celle qui secoue d’autres secteurs du soin.
Si nous savons nous appuyer sur de multiples ressources :
● La Charte nationale pour l’accueil du jeune enfant qui toujours nous fait revenir
aux besoins des enfants et des familles ;
● La Convention Collective ALISFA qui apporte des réponses aux besoins des
professionnels (salaires, conditions de travail, formation, ..) ;
● Le séminaire Premiers pas et le rapport des 1000 premiers jours qui offrent des
repères dans un monde éducatif complexe et toujours en évolution ;
● La démarche collective qui seule protège des doutes et des difficultés ressentis
par les professionnels ;
● Le cheminement avec les parents qui conforte nos projets d’accueil ;
● La possibilité de créer en étant relié à notre territoire et avec nos partenaires de
terrain ;
● L’appartenance à un réseau qui accompagne et propose des ressources
pédagogiques, administratives, …


Il nous semble urgent de penser un accueil des jeunes enfants et de leurs familles qui
s’appuie sur des valeurs humanistes indispensables à toute démarche de soin et en
particulier aujourd’hui de penser à :
● Rassurer les parents en les associant collectivement au quotidien;
● Donner les moyens d’une véritable application de la Charte Nationale pour
l’accueil du jeune enfant et notamment du temps;
● Affirmer que l’accueil du jeune enfant doit être “non lucratif”;
● Repenser globalement le financement des modes d’accueil avec l’ensemble des
partenaires;
● Reconnaître ce qui est fait sur le terrain, favoriser une démarche soutenante de
la part des institutions (CAF, Collectivités Locales, Protection Maternelle et
Infantile…);
● Conforter les professionnels en valorisant leurs places et leurs compétences
dans le “Comité de Filière Petite Enfance” ;
● Renforcer Analyse de la Pratique, formation et évaluation interne ;
● Valoriser les savoirs croisés : théoriques, scientifiques mais aussi pratiques et
expérientiels ;
● Toujours rechercher l’équilibre entre les 3 finalités des modes d’accueil, en
alliant quantité et qualité : Si en France, la conciliation vie familiale et vie
professionnelle est mise en avant… Pour nous, il est essentiel de penser en
premier lieu au développement de l’enfant et à la réduction des inégalités.

Membres du Bureau : Isabelle Rodriguez , Yohan Vergne, Angèle Amarger, Idiel Ortiz, Anne
De Chalendar et Philippe Dupuy : Directeur

Les commentaires sont fermés.